Papoter de tout

vous voulez discutez de tout et de rien en toute simplicité et en toute convivialité, alors rejoignez nous :)

Derniers sujets

» Ah les vacances !
par Happy67 Aujourd'hui à 3:33

» Rendre service... ou pas
par Happy67 Aujourd'hui à 3:26

» Les 4 incommensurables
par Happy67 Aujourd'hui à 3:10

» le post bonjour
par Elia Aujourd'hui à 0:30

» Les films qui vous ont marqués.
par Psycholive Hier à 23:43

» Se diagnostiquer pour se réparer
par Elia Hier à 18:05

» La galère qui nous attend...
par Alicia Hier à 13:43

» Vous feriez quoi, vous ??
par Elia Jeu 19 Avr - 23:33

» Une journée sans rire est une journée de perdue.
par Elia Mar 17 Avr - 17:48

» Ce que nous attendons les uns des autres
par Psycholive Dim 15 Avr - 19:17

» ça y est ! Je m'y suis mis...
par Elia Sam 14 Avr - 16:17

» Positive attitude
par Psycholive Jeu 12 Avr - 0:08

» Les citations...
par Loba Mer 11 Avr - 15:39

» Histoires droles
par Elia Mer 11 Avr - 12:32

» La chanson française et vous
par Loba Sam 7 Avr - 10:00

» Jacques dans les nuages...
par Loba Sam 7 Avr - 10:00

» Musique pop anglo-saxonne, électronique, trance, new-age…
par Happy67 Sam 7 Avr - 5:36

» Les sites et guides d'interprétation des rêves, on croit rêver !
par Psycholive Ven 6 Avr - 21:22

» Un ti cadeau pour ....
par Elia Jeu 5 Avr - 22:40

» Le travail, ce n'est pas la santé. Surtout à partir de 40 ans.
par Elia Mar 3 Avr - 14:47

» La cohérence cardiaque
par Psycholive Lun 2 Avr - 22:49

» Le génie de Queen (et Freddie Mercury)
par Ringo94 Jeu 29 Mar - 22:43

» Le syndrome de Diogène
par Loba Mer 28 Mar - 19:49

» Chez Dosette !
par Loba Mar 27 Mar - 21:35

» Oiseaux en danger
par Elia Lun 26 Mar - 23:43

» Et ça recommence...
par Norma Ven 23 Mar - 21:26

» le carnet de guerre de Jean François Marin, disparu le 28 août 1914.
par Ringo94 Jeu 22 Mar - 22:12

» Si vous voyez souvent les mêmes chiffres, voici ce que cela signifie – ce n’est pas une coïncidence
par Norma Mer 21 Mar - 19:18

» Magnifique vidéo : eux n'ont pas froid !
par Elia Mer 21 Mar - 16:37

» hello! :)
par Loba Mar 20 Mar - 20:11

» 20 choses extraordinaires que vous ignorez
par Psycholive Mar 20 Mar - 14:47

» PASSION MAQUETTES :mes premiers dioramas 2ème G.M.
par Elia Lun 19 Mar - 23:42

» La solitude
par Norma Lun 19 Mar - 20:48

» Mon nom est Happy et ceci est mon monde...
par Loba Lun 19 Mar - 19:18

» Réglement du forum
par jean-pierre Sam 17 Mar - 20:22

» Voyager !
par Loba Sam 17 Mar - 11:17

» Stephen Hawking nous a quitté
par Candy Ven 16 Mar - 21:46

» You know what ? I'm HAPPY
par Loba Ven 16 Mar - 19:28

» J'aime pas les blancs... Et vous ?
par Elia Jeu 15 Mar - 1:37

» L'apprentissage des langues en France
par Ringo94 Mer 14 Mar - 23:03

Nos partenaires


La crise de la psychanalyse

Partagez
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3961
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

La crise de la psychanalyse

Message par Psycholive le Jeu 31 Mar - 22:14

Comme vous le savez sans doute, la psychanalyse traverse une crise, une période de remise en question assez importante qui, à mon avis, décidera de son sort. Mais j'ai pensé que ce sujet devait se muer en un débat ouvert, chacun pouvant y exprimer ses impressions face à cette discipline qui, décidément, ne laisse pas indifférent. Freud, Jung, Lacan, Dolto, Klein, et d'autres grands noms de la psychanalyse se sont-ils fourvoyés ? Partiellement peut-être ? Ou totalement ? Ou pas ? A vous de participer au débat...

(Si certain(e)s d'entre vous ont des difficultés avec le sujet, principalement avec les termes, je peux peut-être les aider ? Humblement bien sûr... Mes deux petites années de formation en psychanalyse m'ont laissé quelques souvenirs)
Wink

Invité
Invité

Re: La crise de la psychanalyse

Message par Invité le Ven 1 Avr - 5:30

Dolto était psychanalyste ? Je la croyais psychologue ..

Car en fait, autant je reconnais les valeurs de nombreux psychologues, autant j'ai toujours eu des doutes avec la psychanalyse. Wink
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3961
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: La crise de la psychanalyse

Message par Psycholive le Ven 1 Avr - 12:30

Oh oui Delinéa, elle appartenait bien au mouvement psychanalytique. Sa spécialité était l'enfance, la psychogenèse infantile, donc en plein dans le mouvement psychanalytique. D'ailleurs son approche a été contestée, comme toujours en psychanalyse les avis sont assez variés... Wink

Oui moi aussi, je suis plus proche des psychologues et des neurosciences, mais il existe des idées psychanalytiques qui ne sont pas "mauvaises", ou erronées, selon moi le gros problème de la psychanalyse c'est sa rigidité, son manque d'adaptabilité aux idées modernes, et notamment aux neurosciences. Je pense que c'est une discipline qui s'est en partie crispée sur ses acquis, ce n'est pas le cas de tous les psychanalystes, mais d'une grande partie selon moi.
En tous cas désormais nous savons que les idées freudiennes datent un peu... Wink
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3961
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: La crise de la psychanalyse

Message par Psycholive le Ven 1 Avr - 16:56

Le livre de Michel Onfray "Le crépuscule d'une idole" a été un véritable pavé dans la mare, et depuis je pense que la psychanalyse doit se remettre davantage en cause. Quand on parle de "cure psychanalytique" on parle avant tout de "processus cathartique", c'est à dire une parole qui est censée libérer le "patient" de ses problématiques, mais sans le guérir pour autant ! D'ailleurs la cure analytique ne guérit pas, de l'aveu  même des psychanalystes ; en revanche elle permettrait un travail d'élaboration inconscient qui agirait positivement sur les problématiques rencontrées. On peut aller mieux grâce (?) à la psychanalyse.

En clair, parler devant un psychanalyste durant des semaines ou des mois serait profitable pour la psyché. Chose qui n'est évidemment pas garantie, et qui s'accompagne de frais et de rythmes visiblement "abusifs" selon l'avis de certains détracteurs, et c'est précisément ce qui est reproché à la psychanalyse, entre autres. La forme de ses méthodes, ses "exigences", sa structure même serait douteuse. Le problème principal, et c'est l'une des questions soulevées dans le livre de Michel Onfray, c'est que la psychanalyse ne se soumet pas au principe de rigueur scientifique que l'on est en droit d'exiger de toute démarche dite thérapeutique. Et si elle ne le fait pas, elle devient forcément suspecte, précisément parce que le fait de se soumettre à une critique objective et dénuée de toute idéologie permet d'accréditer ou non une méthode.
Quand on évoque les thérapies comme les TCC par exemple (Thérapies comportementales et cognitives), on évoque volontiers les effets bénéfiques du travail d'élaboration par la parole, à cette différence près que dans les TCC le thérapeute est partie prenante du "travail" effectué, ce qui n'est apparemment pas le cas dans une analyse, bien qu'il existe des divergences méthodiques dans ce domaine. La psychanalyse devrait sans doute s'adapter aux nouveaux paradigmes, notamment ceux que les neurosciences apportent, et qui nous placent devant de nouvelles données.

Contenu sponsorisé

Re: La crise de la psychanalyse

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 21 Avr - 8:05