Papoter de tout

vous voulez discutez de tout et de rien en toute simplicité et en toute convivialité, alors rejoignez nous :)

Derniers sujets

» Les films qui vous ont marqués.
par Ringo94 Hier à 21:44

» L'apprentissage des langues en France
par Ringo94 Hier à 21:41

» La jalousie est innée
par Loba Hier à 12:34

» La dépression..
par Ringo94 Mar 25 Juil - 23:16

» Here i am
par Ringo94 Mar 25 Juil - 22:37

» Vive les introvertis !
par Loba Mar 25 Juil - 14:42

» le post bonjour
par Psycholive Mar 25 Juil - 14:16

» L'antisémitisme culturel de nombreuses familles musulmanes
par Elia Mar 25 Juil - 0:01

» Administrateur
par Psycholive Lun 24 Juil - 23:06

» J'aime pas les blancs... Et vous ?
par Ringo94 Lun 24 Juil - 22:43

» Une journée sans rire est une journée de perdue.
par Happy67 Lun 24 Juil - 22:17

» Wouaaaah ! Quel talent !
par Happy67 Sam 22 Juil - 0:15

» les absences
par Elia Sam 22 Juil - 0:15

» Bonjour !
par Loba Ven 21 Juil - 21:09

» You know what ? I'm HAPPY
par Happy67 Ven 21 Juil - 16:14

» ça y est ! Je m'y suis mis...
par Happy67 Ven 21 Juil - 10:03

» Le travail, ce n'est pas la santé. Surtout à partir de 40 ans.
par Dosette Ven 21 Juil - 9:49

» Y a-t-il du bon chez l'humain ?
par Happy67 Ven 21 Juil - 9:46

» Marilyn Monroe
par Dosette Ven 21 Juil - 9:42

» Vos séries TV préférées...
par Dosette Ven 21 Juil - 9:24

» Pourquoi avez vous choisis ce pseudo et cet avatar ?
par Elia Jeu 20 Juil - 0:59

» Du nouveau sur nos entrailles
par Loba Mer 19 Juil - 21:18

» Les surnoms des membres
par Norma Mer 19 Juil - 18:06

» «Cherry Wine»
par Dosette Mer 19 Juil - 17:05

» Musique pop anglo-saxonne, électronique, trance, new-age…
par Dosette Lun 17 Juil - 13:08

» Chez Dosette !
par Dosette Lun 17 Juil - 11:53

» Le Saviez-Vous : qu’est ce que l’asexualité ?
par Dosette Lun 17 Juil - 11:47

» "Michel Sardou n'est plus marrant du tout"
par Dosette Lun 17 Juil - 11:46

» Mon nom est Happy et ceci est mon monde...
par Dosette Lun 17 Juil - 10:53

» Europe 1 la libre antenne
par Elia Sam 15 Juil - 17:16

» Mandat d'arrêt international contre Justin Bieber
par Dosette Jeu 13 Juil - 16:29

» Michael Jackson vivant ! le reportage qui enflamme le Web
par Dosette Jeu 13 Juil - 16:22

» hallucinant
par Dosette Jeu 13 Juil - 16:15

» nouvel onglet publication
par Dosette Jeu 13 Juil - 15:47

» Hypnose
par Dosette Jeu 13 Juil - 15:17

» L'herbe est toujours plus verte...
par Dosette Jeu 13 Juil - 13:25

» Voici pourquoi votre chien vous lèche le visage !
par Dosette Jeu 13 Juil - 13:24

» Homophobie horrible en Tchétchénie
par Dosette Jeu 13 Juil - 10:42

» Moi je crochète et je tricote !
par Dosette Jeu 13 Juil - 10:16

» Bonjour monde virtuel !
par Dosette Jeu 13 Juil - 9:38

Nos partenaires


Le piège de la Saint-Valentin

Partagez
avatar
Norma
Admin
Admin

Messages : 6053
Date d'inscription : 12/02/2015
Age : 41

Le piège de la Saint-Valentin

Message par Norma le Jeu 12 Fév - 20:55


Certaines dates sont redoutables pour les célibataires. Mais rien n’égale en horreur la Saint-Valentin. Les petits cœurs en velours rouge ou en chocolat sont autant de crève-cœur. Et ne parlons pas de sortir au restaurant ce soir-là ! Comment trouver sa place sans se sentir montré du doigt entre les alignements de tables pour deux avec bougie ? Officiellement, la Saint-Valentin se présente comme la fête de l’amour. En réalité, elle est bien davantage la fête du couple, voire de la norme conjugale, qui stigmatise ceux dont la vie privée est différente. À la Saint-Valentin, il en est qui rasent les murs. Et tout cela sans parler du commerce ! La Saint-Valentin est avant tout la fête des fleuristes et des restaurateurs. Mais cela n’explique pas tout. Malgré des efforts marketing considérables, la fête des grand-mères ou celle des secrétaires ont fait un flop. Si la Saint-Valentin a pris une telle ampleur et se maintient, c’est qu’il y a des raisons. Une surtout : la culpabilité masculine.

Les attentes ne sont pas unanimes vis-à-vis du couple. Beaucoup de femmes rêvent de merveilles, d’une attention continuelle. Les hommes ne sont pas contre, en principe. Mais dans la réalité quotidienne, ils sont d’abord attirés par un idéal de réconfort tout simple, fait de bonheur de l’instant, sans prise de risque ni tension. Le décalage est donc évident, et les hommes en ont conscience. Ils savent qu’ils créent régulièrement une vague insatisfaction chez l’autre.

suite ici

    La date/heure actuelle est Jeu 27 Juil - 0:47