Papoter de tout

vous voulez discutez de tout et de rien en toute simplicité et en toute convivialité, alors rejoignez nous :)

Derniers sujets

» le post bonjour
par Elia Aujourd'hui à 22:34

» La solitude
par Psycholive Aujourd'hui à 21:48

» Sujet polémique : youtube
par Testeur Aujourd'hui à 19:55

» Enfants de people
par Elia Aujourd'hui à 18:35

» Le ventre qui pense, et panse !
par Elia Aujourd'hui à 18:33

» Comportements de médecins
par Elia Aujourd'hui à 18:28

» Une journée sans rire est une journée de perdue.
par Loba Aujourd'hui à 17:59

» N’aie pas peur de mes mots quand je suis en colère, mon silence est bien plus dangereux
par Loba Aujourd'hui à 17:53

» Un peu de papotage
par Psycholive Aujourd'hui à 0:26

» Le travail, ce n'est pas la santé. Surtout à partir de 40 ans.
par Happy67 Aujourd'hui à 0:25

» Le cholestérol en question
par Loba Hier à 18:48

» Un ti cadeau pour ....
par Elia Hier à 17:45

» Que lisez-vous en ce moment ?
par Psycholive Mer 17 Jan - 21:57

» Musique pop anglo-saxonne, électronique, trance, new-age…
par Loba Mer 17 Jan - 21:46

» Bon anniversaire Ringo
par Ringo94 Mar 16 Jan - 22:35

» Expériences by loba
par Loba Mar 16 Jan - 21:12

» La dépression et ses conséquences
par Norma Mar 16 Jan - 16:54

» La confiance en soi.
par Elia Lun 15 Jan - 18:15

» La chanson française et vous
par Ringo94 Ven 12 Jan - 23:57

» You know what ? I'm HAPPY
par Elia Lun 8 Jan - 22:13

» Bon anniversaire, Norma !
par Norma Dim 7 Jan - 12:43

» Présentation de Tendresse
par Happy67 Ven 5 Jan - 23:55

» Qu’est ce qu’une NDE ou mort imminente ?
par Psycholive Ven 5 Jan - 23:19

» un petit clic pour les animaux
par Ringo94 Ven 5 Jan - 22:49

» Lacher prise ou laisser faire ?
par Happy67 Ven 5 Jan - 0:36

» happy birthday Olive
par Psycholive Ven 5 Jan - 0:29

» Les anniversaires...
par Ringo94 Jeu 4 Jan - 22:50

» Que la force soit...
par Psycholive Mer 3 Jan - 22:49

» Positive attitude
par Ringo94 Mer 3 Jan - 22:27

» Nouveau jeu pour tous !!!!!
par Elia Mer 3 Jan - 0:32

» Les citations...
par Loba Mar 2 Jan - 22:39

» Etre soi en mieux pour aller mieux.
par Loba Mar 2 Jan - 11:30

» ça y est ! Je m'y suis mis...
par Elia Mar 2 Jan - 0:13

» Une merveilleuse année 2018 à tous !
par Elia Lun 1 Jan - 23:57

» Question à 200 balles : Pourquoi nous sommes nous inscrit sur ce charmant forum ?
par Loba Lun 1 Jan - 15:21

» Réglement du forum
par Norma Dim 31 Déc - 13:27

» Il paraît que quelques personnes ont un ange gardien.
par Norma Dim 31 Déc - 13:24

» Ici les bonnes idées
par Elia Dim 31 Déc - 13:17

» PRESENTATION TITEBRETONNE
par Elia Dim 31 Déc - 13:16

» Les oignons de Roscoff
par Elia Dim 31 Déc - 13:13

Nos partenaires


On ne connaît jamais l'autre

Partagez
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3591
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

On ne connaît jamais l'autre

Message par Psycholive le Sam 25 Nov - 0:18

C'est souvent après le décès d'un(e) proche que l'on se rend compte que l'on ne le (la) connaissait pas si bien que cela. Les quasi certitudes se sont muées en doutes, en questionnements. Hélas nous ne nous consacrons pas toujours à la découverte de l'autre de son vivant, ce qui est dommage. Nous sommes soit dans la projection, dans la vision déformée de l'autre, dans le jugement, etc.

On ne connaît jamais l'autre, le proche, l'ami, le conjoint... Il faut déjà se connaître soi-même, et cette tâche est considérable. Ce que je voulais exprimer dans ce sujet c'est ce constat, le fait que nous ne prenions pas plus de temps, je trouve, pour se poser les bonnes questions au sujet de l'autre, avant qu'il (elle) ne soit plus là.
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2786
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Elia le Sam 25 Nov - 1:01

Bien sûr qu'on ne connaît jamais bien l'autre

et heureusement ! cela serait terrible d'être transparent - lisible de A à Z
On a tous notre jardin secret en plus de notre part indéfinissable même par nous même !

je ne crois pas que cela soit un problème au contraire !
l'autre part en emportant son moi intime et c'est tant mieux : il a droit à son mystère

par contre il est triste de voir partir des personnes auxquelles on n'a pas pu dire certaines choses , avec lesquelles on n'a pas pu se séparer dans la paix ...

avatar
Happy67
Admin
Admin

Messages : 5296
Date d'inscription : 27/06/2015

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Happy67 le Sam 25 Nov - 1:10

@Elia a écrit: ... par contre   il est triste de   voir partir des personnes  auxquelles on n'a pas pu  dire certaines choses , avec lesquelles on n'a pas pu se séparer dans la paix ...

J'ai passé des années à me demander si la personne partie savait à quel point je l'aimais.
avatar
Loba
Méga Papoteur
Méga Papoteur

Messages : 1236
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 52
Localisation : Isère

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Loba le Sam 25 Nov - 9:28

Je crois que effectivement, on ne connait jamais l'autre, mais c'est normal, est-ce qu'on pense que les autres, même proches, nous connaissent vraiment ?

Et ce n'est pas grave, car une fois que la personne est partie, elle sait.

Par contre, c'est nous qui restons avec nos regrets, mais ce ne sont que les nôtres, je ne crois pas que ces regrets soient au bout du compte en lien avec la relation que nous avions avec la personne qui est partie. Ces regrets font partie de nos sentiments, ils nous appartiennent, et il se peut qu'ils soient inutiles, peut-être fantasmés par la douleur et la surcharge émotionnelle.

Je crois que quand une personne s'en va, nous devons nous attacher à la richesse de ce que nous avions avec elle, et pas à ce que nous n'avions pas, ce que nous avons loupé ou que nous aurions aimé avoir.
Cette richesse est ce qui nourrit notre peine, et la transcende en une nouvelle relation spirituelle avec la personne qui est partie.
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3591
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Psycholive le Sam 25 Nov - 17:50

Oui c'est ce phénomène de pensée qui se produit après le départ d'un proche, songer à ce qui a été constructif, positif, et non à ce qui a été difficile. Malgré tout il reste souvent ce sentiment d'inachevé, selon les personnalités cela peut être difficile à vivre.

Je te rejoins Loba, lorsque tu dis que la personne "sait". Sans doute, et à mon avis c'est quelque chose que l'on ne peut pleinement réaliser que lorsque cette personne n'est plus présente matériellement. Ce que nous n'avons pas pu échanger semble alors comme "dit" de façon plus spirituelle et intime, intérieurement je dirai...
En tous cas c'est un beau sujet.
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2786
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Elia le Sam 25 Nov - 18:42

Quand une personne s'en va je pense surtout qu'elle est en paix, fini les soucis , les douleurs , les angoisses et j'espère qu'elle ds cette lumière que j'ai vécue lors de ma NDE

je pense plus à ceux qui restent - restons - ds le chagrin
qu'à ceux qui sont partis et qui ont rempli leur contrat mème si je leur parle et leur demande de veiller sur nous
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3591
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Psycholive le Sam 25 Nov - 23:21

Je partage tes mots Elia...

Lorsque j'étais jeune je jugeais facilement mes parents et ma famille en général, pour x raisons, mais c'était une attitude de révolte, immature. Je pensais connaître mes proches alors que je ne savais presque rien sur eux !
Il y a sept ans ma vie a basculé, j'ai beaucoup plus appris en quelques mois que durant 40 ans ! J'exagère à peine. Là j'ai réalisé que je ne savais presque rien sur mes proches, et peu à peu, grâce à ce constat, j'ai pu libérer mon "vrai" regard sur eux, être moins critique, plus analytique, plus ouvert aussi. Ce n'était pas qu'une question de maturité, c'était une question de remise en cause totale.

Comme le chantait si bien Jean Gabin :"Je sais qu'on ne sait jamais !"
Au mieux on peut se faire à l'idée que l'autre est complexe, qu'il est aussi relié à son parcours de vie, à ses influences, etc. Cela suppose un certain détachement vis à vis de ces impressions immédiates selon moi, cela suppose beaucoup de réflexion. Au fond, je ne suis sûr que d'une chose c'est de la force de l'attachement, le lien, ce qui fait que nous soyons aussi proches du point de vue humain.

Mais connaître l'autre est une tâche extrêmement compliquée, d'une part parce qu'il s'agit d'abord de se connaître, de se remettre en cause, puis de ne pas s'arrêter à des mots ou des attitudes de l'autre, qui peuvent être trompeurs. C'est la raison pour laquelle je me suis passionné pour la psychologie, essentiellement parce que pour moi ce qui fait sens entre nous c'est la recherche d'une compréhension mutuelle.

avatar
Ringo94
Super Papoteur
Super Papoteur

Messages : 699
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 58

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Ringo94 le Sam 25 Nov - 23:56

Pour ma part, j'ai jamais vraiment connu mon père et il n'a jamais rien fait pour que l'on soit proche même si il était présent. ça ne m'a pas empêché de pleurer sa mort.
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2786
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Elia le Dim 26 Nov - 0:11

@Psycholive a écrit:
Mais connaître l'autre est une tâche extrêmement compliquée, d'une part parce qu'il s'agit d'abord de se connaître, de se remettre en cause, puis de ne pas s'arrêter à des mots ou des attitudes de l'autre, qui peuvent être trompeurs. C'est la raison pour laquelle je me suis passionné pour la psychologie, essentiellement parce que pour moi ce qui fait sens entre nous c'est la recherche d'une compréhension mutuelle.

la psychologie me  semble intéressante  surtout  pour connaître le fonctionnement
de la relation entre les  autres et moi   ou entre les autres tout court .
je ne la vois pas comme une  possibilité de mieux connaître les autres    ce n'est pas mon 1º but -je suis convaincue que les autres n'ont pas à être connus trop - comme je l'ai dit plus haut -

J'aime bcp cette   idée  de je ne sais plus qui ?


"  Celui qui me connaît  me limite,
  Celui qui comprend  me domine,
  Celui qui m'aime m'emprisonne,  
  Celui qui me définit , me tue "


harmoniser la relation , cohabiter, se supporter  , s'entre aider , éviter les tensions , m'intéresse plus que savoir bcp sur l'autre -
même si les 2 sont un peu liés  

je ne sais pas si je m'explique bien scratch
avatar
Happy67
Admin
Admin

Messages : 5296
Date d'inscription : 27/06/2015

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Happy67 le Lun 27 Nov - 13:21

@Psycholive a écrit:... On ne connaît jamais l'autre, le proche, l'ami, le conjoint... Il faut déjà se connaître soi-même, et cette tâche est considérable. Ce que je voulais exprimer dans ce sujet c'est ce constat, le fait que nous ne prenions pas plus de temps, je trouve, pour se poser les bonnes questions au sujet de l'autre, avant qu'il (elle) ne soit plus là.

J'ai le sentiment que plus on connaît quelqu'un, plus on prend le risque d'être déçu.
Quand on prend confiance, on commence à se dévoiler et on découvre que l'autre n'est pas si tolérant que ça.
Donc je préfère m'en tenir aux relations superficielles où chacun conserve une image lisse.
avatar
Loba
Méga Papoteur
Méga Papoteur

Messages : 1236
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 52
Localisation : Isère

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Loba le Lun 27 Nov - 13:30

Il faut surtout ne pas idéaliser, ne pas trop attendre, et surtout ne pas attendre les choses qui nous paraissent naturelles pour nous du fait de notre vécu, mais qui sont différentes pour chacun !
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3591
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Psycholive le Lun 27 Nov - 16:52

Absolument Elia, Happy et Loba.
Je pense que la psychologie ne permet pas de connaître autrui, ni soi-même d'ailleurs, elle est "suffisamment opérationnelle" pour se faire une idée des autres et de soi. Pour paraphraser Donald Winnicott (le célèbre psychanalyste anglais), je dirai qu'elle est "suffisamment bonne" pour assurer une compréhension globale et affiner quelques détails. Quant à la psychanalyse elle n'est pas censée être la panacée non plus, elle permet une approche théorique intéressante de la psyché humaine, sans plus.

Je suis conscient que, faute de mieux, il faut être prudent dans ses approches. A moins d'avoir la "science infuse" ! Mais qui l'a dans notre humanité ?
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2786
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Elia le Lun 27 Nov - 23:54

@Happy67 a écrit:

J'ai le sentiment que plus on connaît quelqu'un, plus on prend le risque d'être déçu.
Quand on prend confiance, on commence à se dévoiler et on découvre que l'autre n'est pas si tolérant que ça.
Donc je préfère m'en tenir aux relations superficielles où chacun conserve une image lisse.

C'est vrai Happy c'est une attitude ..

ne dit-on pas
" Si tu savais ce que disent de toi tes meilleurs amis .. tu n'aurais plus d'amis "

c'est pour ça que je n'attends rien et si j'ai un retour je suis contente

j'ai appris à tourner la page des gens à qui j'ai donné et qui ont disparu de mon champ de vision sans raison .. des fois cela tient non pas à soi mais à ce qu'ils vivent

perso je préfère rencontrer des gens quand même et si ça ne va pas je n'ai pas de mal à m'éloigner - à ne pas perdre de temps à comprendre le pourquoi ..






avatar
Norma
Admin
Admin

Messages : 6463
Date d'inscription : 12/02/2015
Age : 42

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Norma le Mar 28 Nov - 7:20

@Elia a écrit:ne dit-on pas " Si tu savais ce que disent de toi tes meilleurs amis .. tu n'aurais plus d'amis "

je ne suis pas d'accord avec cette phrase, ou alors on ne peut pas dire que ce soit tes meilleurs amis, d'ailleurs, je pense qu'il n'est pas possible d'avoir plusieurs meilleurs amis, quand on en a un, c'est déja beaucoup, un meilleur ami c'est celui sur qui tu peux compter qui est là et toi également pour les bons et mauvais moments


_________________
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2786
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Elia le Mar 28 Nov - 12:58

C'est une formule
pour dire que les autres -qui ne sont pas vraiment amis -.. ouh la ce qu'il disent ! ( smiley peur ..lol )

oui les vrais amis on en a peu ..
avatar
Happy67
Admin
Admin

Messages : 5296
Date d'inscription : 27/06/2015

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Happy67 le Mar 28 Nov - 13:13

@Norma a écrit:... je pense qu'il n'est pas possible d'avoir plusieurs meilleurs amis, quand on en a un, c'est déja beaucoup, un meilleur ami c'est celui sur qui tu peux compter qui est là et toi également pour les bons et mauvais moments

ça me rappelle un gars qui a voulu m'emprunter 4000 €. Il n'a pas voulu le demander à ses amis car leur opinion à eux à son sujet avait de l'importance. Smile
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3591
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Psycholive le Mar 28 Nov - 16:35

Nous oublions souvent que pour "l'autre" nous sommes tout aussi mystérieux qu'il ne l'est pour nous ! C'est bête, mais c'est un principe de base qui est souvent occulté. Par exemple quand je me penche sur mon passé relationnel je me rends compte à quel point j'avais ma part de torts dans mes "échecs". A l'époque je ne le voyais pas, mais maintenant je réalise que mes attitudes et mes propros n'étaient pas exempts de tout reproche.

D'où l'intérêt d'essayer de mieux se connaître, même si l'on ne parvient pas à se connaître et à connaître autrui à fond, le jeu en vaut la chandelle, car cela apporte beaucoup d'avantages selon moi :
Plus de recul sur les personnes et les situations, une meilleure connaissance de ses propres idées, un sens analytique qui se développe, etc.

J'ai mis des années avant de me rendre compte que pour connaître autrui un minimum il fallait que je me connaisse suffisamment pour relativiser et prendre du recul sur chaque situation. Enfin, c'est mon avis, basé sur mon expérience.
avatar
Norma
Admin
Admin

Messages : 6463
Date d'inscription : 12/02/2015
Age : 42

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Norma le Mar 28 Nov - 17:50

@Elia a écrit:C'est une formule
pour dire que les autres -qui ne sont pas vraiment amis -.. ouh la  ce qu'il disent  !  ( smiley  peur ..lol )

oui les vrais amis on en a peu ..

Wink


_________________
avatar
Loba
Méga Papoteur
Méga Papoteur

Messages : 1236
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 52
Localisation : Isère

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Loba le Mar 28 Nov - 20:59

@Happy67 a écrit:

ça me rappelle un gars qui a voulu m'emprunter 4000 €. Il n'a pas voulu le demander à ses amis car leur opinion à eux à son sujet avait de l'importance.  Smile

Ca t'es vraiment arrivé ça ? parce que c'est chelou !!! le type ne doute de rien !

Contenu sponsorisé

Re: On ne connaît jamais l'autre

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 19 Jan - 22:36