Papoter de tout

vous voulez discutez de tout et de rien en toute simplicité et en toute convivialité, alors rejoignez nous :)

Derniers sujets

» le post bonjour
par Elia Aujourd'hui à 22:34

» La solitude
par Psycholive Aujourd'hui à 21:48

» Sujet polémique : youtube
par Testeur Aujourd'hui à 19:55

» Enfants de people
par Elia Aujourd'hui à 18:35

» Le ventre qui pense, et panse !
par Elia Aujourd'hui à 18:33

» Comportements de médecins
par Elia Aujourd'hui à 18:28

» Une journée sans rire est une journée de perdue.
par Loba Aujourd'hui à 17:59

» N’aie pas peur de mes mots quand je suis en colère, mon silence est bien plus dangereux
par Loba Aujourd'hui à 17:53

» Un peu de papotage
par Psycholive Aujourd'hui à 0:26

» Le travail, ce n'est pas la santé. Surtout à partir de 40 ans.
par Happy67 Aujourd'hui à 0:25

» Le cholestérol en question
par Loba Hier à 18:48

» Un ti cadeau pour ....
par Elia Hier à 17:45

» Que lisez-vous en ce moment ?
par Psycholive Mer 17 Jan - 21:57

» Musique pop anglo-saxonne, électronique, trance, new-age…
par Loba Mer 17 Jan - 21:46

» Bon anniversaire Ringo
par Ringo94 Mar 16 Jan - 22:35

» Expériences by loba
par Loba Mar 16 Jan - 21:12

» La dépression et ses conséquences
par Norma Mar 16 Jan - 16:54

» La confiance en soi.
par Elia Lun 15 Jan - 18:15

» La chanson française et vous
par Ringo94 Ven 12 Jan - 23:57

» You know what ? I'm HAPPY
par Elia Lun 8 Jan - 22:13

» Bon anniversaire, Norma !
par Norma Dim 7 Jan - 12:43

» Présentation de Tendresse
par Happy67 Ven 5 Jan - 23:55

» Qu’est ce qu’une NDE ou mort imminente ?
par Psycholive Ven 5 Jan - 23:19

» un petit clic pour les animaux
par Ringo94 Ven 5 Jan - 22:49

» Lacher prise ou laisser faire ?
par Happy67 Ven 5 Jan - 0:36

» happy birthday Olive
par Psycholive Ven 5 Jan - 0:29

» Les anniversaires...
par Ringo94 Jeu 4 Jan - 22:50

» Que la force soit...
par Psycholive Mer 3 Jan - 22:49

» Positive attitude
par Ringo94 Mer 3 Jan - 22:27

» Nouveau jeu pour tous !!!!!
par Elia Mer 3 Jan - 0:32

» Les citations...
par Loba Mar 2 Jan - 22:39

» Etre soi en mieux pour aller mieux.
par Loba Mar 2 Jan - 11:30

» ça y est ! Je m'y suis mis...
par Elia Mar 2 Jan - 0:13

» Une merveilleuse année 2018 à tous !
par Elia Lun 1 Jan - 23:57

» Question à 200 balles : Pourquoi nous sommes nous inscrit sur ce charmant forum ?
par Loba Lun 1 Jan - 15:21

» Réglement du forum
par Norma Dim 31 Déc - 13:27

» Il paraît que quelques personnes ont un ange gardien.
par Norma Dim 31 Déc - 13:24

» Ici les bonnes idées
par Elia Dim 31 Déc - 13:17

» PRESENTATION TITEBRETONNE
par Elia Dim 31 Déc - 13:16

» Les oignons de Roscoff
par Elia Dim 31 Déc - 13:13

Nos partenaires


Le rôle du père

Partagez
avatar
Loba
Méga Papoteur
Méga Papoteur

Messages : 1236
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 52
Localisation : Isère

Le rôle du père

Message par Loba le Sam 9 Déc - 9:17

Pour pouvoir poursuivre cette discussion issue du topic "Bonjour" :

Ringo a écrit:Je me suis beaucoup identifié à Johnny Hallyday à cause de son père. Le mien c'était un peu pareil (quelqu'un de très égocentrique chose que je ne suis pas). Il était là mais complètement absent. Comme Johnny il m'a manqué ce socle pour me construire. Lui au moins il a réussi dans la musique tandis que moi, je n'ai fait que survivre ou jouer dans les apparences. En fait ça ne suffit pas car les gens le voient tout de suite et je m'en est suis rendu compte trop tardivement. Donc petit à petit j'essaye de me reconstruire mais que d'embûches alors que ça parait tellement plus faciles pour mes jeunes collègues dont la plupart avaient un vrai père pour les aider à démarrer dans la vie.

@Elia a écrit:tu sais Ringo les vrais pères sont rares ..
les parents modèles encore plus ..
On trimballe tous les faiblesses les failles de nos parents

le mien : possessif intolérant violent égoïste et détestant les femmes ( c'était un homo qui s'ignorait )
tu crois que c'est mieux ???
Cela sert d'analyser qui étaient ses parents mais cela ne suffit pas

il faut une fois l'analyse fate plus ou moins .. dire : maintenant
qu'est-ce que je fais pour moi avec tout ça derrière ? comment je me construis , me reconstruis ?

pour gagner du temps et bien c'est d'aller voir les spécialistes
seuls on est pas outillés ni objectifs !!

@Loba a écrit:En vous lisant, je me dis que dans notre société, le rôle du père n'est vraiment pas pris à sa juste valeur, surtout par rapport au rôle de la mère. Le père ne porte pas l'enfant et est souvent absent dans l'éducation, et cela parait normal et autorisé.
Alors que son rôle est essentiel pour l'équilibre de l'enfant. Combien de père ont conscience de ça ?
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3591
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Le rôle du père

Message par Psycholive le Sam 9 Déc - 21:51

C'est probablement l'un des sujets les plus complexes qui existent en psychologie ! Un père, avant d'être un père, est un être humain, avec sa complexité et son histoire, qui vient s'inscrire dans un cadre conjugal et familial. La psychanalyse s'est essayée dans l'exercice de la description du père, tout en sachant que rien n'est simple ni figé. Je crois que ce sont des sujets qui font toujours débat...

Mon avis personnel ? Je n'en ai pas ! Tous les pères sont différents, uniques. Le père a t-il vraiment un "statut" familial défini dès qu'il devient père ? On peut le supposer, mais c'est complexe. C'est un sujet qui est également abordé dans la discussion sur les couples homosexuels. La question du statut du père dans une famille est selon moi fonction de la famille où il se trouve, et de celle qui l'a engendré !

Bien sûr je pourrais vous faire part des connaissances psychanalytiques sur le sujet : l'oedipe, les règles que le père apporte dans la famille, etc. Mais cela nous avancerait à quoi ? Un père apporte tellement de choses différentes selon les familles.
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2786
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: Le rôle du père

Message par Elia le Sam 9 Déc - 23:37

On est dans une période de transition :
durant des siècles le père c'était à la fois l'absent et le pouvoir , l'autorité crainte quand il était présent
La mère tout le temps présente avait pourtant moins de pouvoir , d'autorité

actuellement c'est la confusion :
le père n'a pu ce pouvoir ( les jeunes se fichent autant de leur daron que de leur daronne )

parfois il essaie d'être plus présent mais n'a pas le mode d'emploi et a du mal à trouver sa place
-souvent encore il est absent mais n'a plus du tout de pouvoir comme avant

On est passé d'un extrême à l'autre !!

Il serait temps de voir des pères qui ont à la foi une présence et une autorité équivalente
à celle de la mère -pas moins pas plus -

les mères ont du mal aussi à trouver leur rôle
elles passent par la période confuse où elles sont encore totalement mère
et aussi maintenant femme qui travaillent ..
et elles essaient de faire les deux !!

alors que maintenant il faudrait apprendre à déléguer et à partager avec le père l'éducation, et l'affection

j'espère que l'avenir les pères se sentiront plus concernés tant par la transmission de l'affection que la prise en charge du quotidien
le père doit devenir plus acteur qu'avant et pas que pour mettre la raclée on dire simplement bonsoir à son fils quand il rentre
avatar
Ringo94
Super Papoteur
Super Papoteur

Messages : 699
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 58

Re: Le rôle du père

Message par Ringo94 le Dim 10 Déc - 0:22

Vous savez, il y a des gens qui n'ont pas eu de père et qui arrivent à se construire un socle eux-mêmes ou à se fabriquer une personnalité.
Elia a parlé de la mère effacée mais il y a aussi des couples complices pour gâter o u pourrir la vie de leurs enfants.
Pour en revenir au père, je dirais 2 choses: les mentalités ont évolué et le rôle du père a changé. Fini le père sadique et autoritaire ou encore absents dans l'éducation de son fils (la maman s'occupait des filles). A présent combien je vois des pères aller à la crèche avec le bébé dans les bras tandis que la maman est partie au travail. Le monde a changé et cette inversion des rôles est devenue très importante.
Il n'empêchera qu'il y aura toujours des pères avec un caractère plus ou moins forts ou bien des pères pas à la hauteur de la tâche ou trop influencés par les problèmes de la vie (travail, santé etc).
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2786
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: Le rôle du père

Message par Elia le Dim 10 Déc - 0:46

Oui ça évolue Ringo .. et c'est un motif de satisfaction

mais je pense que cette évolution ces changements sont encore trop récents ( en mème pas 40 ans que de changement !!) pour que les pères aient vraiment le mode d'emploi ..

certains y arrivent bien d'autres
bcp moins mais ça progresse je suis bien d'accord
avatar
Loba
Méga Papoteur
Méga Papoteur

Messages : 1236
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 52
Localisation : Isère

Re: Le rôle du père

Message par Loba le Dim 10 Déc - 11:43

Je n'ai pas vraiment l'impression qu'il s'agisse d'une inversion des rôles entre le père et la mère, mais plutôt un nivellement.
C'est clair que ce n'est pas une mauvaise chose. Je n'ai pas l'impression que ce soit perturbant.
Un père qui joue avec ses gosses, qui va les chercher à l'école, qui s'en occupe, ça ne remets pas en cause le rôle de la mère car chacun le fait avec sa personnalité.

La question que je me pose, c'est comment s'équilibrer lorsqu'on a eu un père déviant ou absent ?

Personnellement, j'ai eu un père un peu avant-gardiste qui s’occupait beaucoup de moi, qui jouait, qui partageait les tâches ménagères, et qui me valorisait.
Donc je n'ai pas de notion de ce que ça peut faire.

Par contre, mes enfants n'ont pas eu cette chance. C'est même encore plus compliqué car il a été très présent jusqu'à ce que ma fille ainée ait environ 9 ou 10 ans, puis est devenu absent, incohérent, et parfois violent. Elle a du faire le deuil d'un père qu'elle adulait pour se confronter à un père qui la mettait en danger, alors que c'était la même personne.

Le fait que nous ayons divorcé a permis de remettre les choses en place, et ça a été le symbole que ces choses n'étaient pas acceptables. Ca a éclairci la situation.

Mais cela n'est pas sans conséquences quand même. Par rapport à ça, je me demande comment l'aider à avoir plus de confiance en elle, et à gérer la colère qu'elle a toujours en elle suite à la "perte" du père tel qu'elle aurait voulu qu'il continue d'être.

Vous en pensez quoi ?
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3591
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Le rôle du père

Message par Psycholive le Dim 10 Déc - 15:40

Moi non plus Loba, je ne sais pas ce que c'est de grandir sans père, le mien était plutôt colérique, un peu "lointain" parfois, même s'il ne manquait pas de nous manifester son affection et son amour dans certaines circonstances...

C'est justement le thème de l'un des livres que je lis en ce moment, mais je suis loin de l'avoir terminé :
Les filles et leur père- du psychologue Alain Braconnier- Editions Odile Jacob

Comment s'équilibrer quand on a eu un père déviant ou absent ? C'est une excellente question Loba. Pour ma part je serai bien en peine de répondre car je suis toujours dans cet apprentissage qui me permet de mieux saisir ce qui se joue dans ces cas-là.

Et tes autres enfants, comment l'ont-ils vécu ? Si ce n'est pas trop indiscret bien sûr.
avatar
Loba
Méga Papoteur
Méga Papoteur

Messages : 1236
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 52
Localisation : Isère

Re: Le rôle du père

Message par Loba le Dim 10 Déc - 16:00

Non, ce n'est pas indiscret.

Mes deux autres enfants sont des garçons, et plus jeunes, donc c'est différent.
Mon grand garçon avait beaucoup de problèmes car il était hyperactif et très dyslexique. Cela a peut-être d'ailleurs joué dans la fuite en avant de son père.
Mais il a eu tellement de problèmes que tout c'est mélangé. Quand je regarde son comportement actuel, je ne saurais pas identifier ce qui serait la conséquence du comportement de son père. Il a tellement de raison de manquer de confiance en lui, et c'est pourtant un fonceur, donc ça compense.
Mon plus jeune a pratiquement grandi sans son père, et au final c'est moins pire. Car quand il est né, les problèmes avec son père étaient déjà bien entamés, j'ai donc quelque part endossé inconsciemment le rôle du père. S'il a toujours besoin d'être rassuré, ça passe quand même.

Pour ma fille, c'est pas pareil : la colère, la manque de confiance, le fait de s'oublier, de ne jamais penser à elle, tout ça s’entremêle et ce n'est pas facile du tout !

Si au cours de ta lecture, tu vois des pistes qui pourraient avoir rapport, je suis preneuse.
J'ai malheureusement des difficultés à trouver l’énergie pour lire ce genre d'ouvrage mais ça peut être aussi un livre à offrir à ma fille, car elle peut aussi chercher elle-même les solutions, elle a l'age pour ça, et aussi conscience de son problème. Donc pourquoi pas ?

avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3591
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Le rôle du père

Message par Psycholive le Dim 10 Déc - 16:09

Tu es déjà une mère très attentive et attentionnée Loba ! Je trouve. Analyser tout cela quand on est parent c'est tout sauf simple ; enfin, j'imagine car je ne suis pas parent. Je vais y réfléchir, si j'ai des idées je t'en ferai part. Comme je n'ai aucune expérience parentale je ne peux que me baser sur des écrits théoriques, ou des intuitions, enfin...

Je part toujours du principe qu'il vaut mieux s'abstenir que de donner de mauvaises idées. Mais j'y réfléchirai.
avatar
Loba
Méga Papoteur
Méga Papoteur

Messages : 1236
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 52
Localisation : Isère

Re: Le rôle du père

Message par Loba le Dim 10 Déc - 16:26

@Psycholive a écrit:

Je part toujours du principe qu'il vaut mieux s'abstenir que de donner de mauvaises idées.

Je ne suis pas sure, car de toute façon, je suis obligée de voir toute idée avec le prisme du concret de ma vie, que personne ne peut réellement connaitre.

Donc une idée, ce n'est qu'une piste, ce n'est jamais quelque chose qui peut marcher tel quel. Souvent ça entraine une réflexion, qui en entraine une autre et du concret peut sortir de tout ça.

Chaque fois que j'ai été confrontée à ce genre de problème, j'en ai parlé, et ça c'est souvent fini comme ça, de fil en aiguille.

Donc il n'y a pas de risque...
avatar
Dosette
Super Papoteur
Super Papoteur

Messages : 582
Date d'inscription : 05/07/2017
Age : 31
Localisation : Touraine

Re: Le rôle du père

Message par Dosette le Lun 11 Déc - 10:03

Je ne sais pas si je suis dans le déni ou autre concernant mon père mais de plus en plus je me dis que je devais vivre ça comme ça. Que ce père-là m'était destiné. Si je n'avais pas vécu ça, est-ce que je serai aussi curieuse, aussi forte, aussi imaginative ? Je suis résignée à accepter ce que j'ai vécu sans ressentir de colère ou de culpabilité.
J'ai passé si longtemps à me dire que je méritais mon sort. Alors que non ! Je n'y étais pour rien du tout et ça m'a même permis de développer des compétences que je n'aurais pas eues si ça s'était passé autrement. Bien sûr j'aurais adoré avoir une famille Kinder (rappelez-vous la pub Kinder Noël qu'on voyait chaque année) mais grâce à cette famille que j'ai eue, je déguste chaque jour la vie, je sais ma chance...

Mon mari a eu un papa colérique et pas patient mais très aimant. Il arrive donc aussi avec un bagage différent du mien mais le mélange de tout ça nous offre un mariage très apaisé, harmonieux, on vit avec douceur, on ne s'emporte jamais, on parle même de ce qui fâche et ça repart sans cri, sans scandale. On n'aurait peut-être jamais été aussi heureux si on avait vécu dans la famille Kinder ? On ne le saura jamais et de plus en plus je me ressens comme exactement comme j'étais amenée à devenir.

Dans mon cas, je n'oublierai jamais, aussi diminué soit mon père aujourd'hui, je n'ai pas de pardon à lui offrir mais j'arrive à prendre du recul et comprendre son comportement envers moi, ma mère, sa propre mère etc... Je ne suis pas dans une démarche pour diminuer les faits ou les oublier, simplement me dire "c'est comme ça".

Vous pensez que je fais l'autruche ? Pour ne jamais oublier, je remets au propre toutes les anecdotes bonnes et mauvaises dans un carnet de mes 0 à 24 ans (et j'en ferai un autre de 24 à la fin) et je mets en lumière les liens que tous ces événements ont eu entre eux et ce qu'aujourd'hui ça m'a offert.
avatar
Happy67
Admin
Admin

Messages : 5296
Date d'inscription : 27/06/2015

Re: Le rôle du père

Message par Happy67 le Lun 11 Déc - 10:16

Pensez-vous que Luke serait devenu un héros si son père n'avait pas été DARK VADOR ?
Quel aurait été son destin s'il avait été adopté par JAR-JAR BINKS ?
OK, OK, je sors... Arrow
avatar
Dosette
Super Papoteur
Super Papoteur

Messages : 582
Date d'inscription : 05/07/2017
Age : 31
Localisation : Touraine

Re: Le rôle du père

Message par Dosette le Lun 11 Déc - 10:26

On s'est refait l'intégrale de tous les Star Wars, là tu as visé dans le mille !

Est-ce que JK Rowling aurait pu écrire Harry Potter si elle n'avait pas été dans une situation aussi précaire ? Et Stephen Hawking aurait-il pu être aussi brillant s'il n'avait pas été malade ? Est-ce que j'aurais pu avoir cette vie aussi belle si j'étais née ailleurs ?
avatar
Ringo94
Super Papoteur
Super Papoteur

Messages : 699
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 58

Re: Le rôle du père

Message par Ringo94 le Lun 11 Déc - 23:22

Il reste aussi le père cadre ou ingénieur très froid et c'est chez ces gens là à mon avis que le problème doit se poser dans leur relation avec leurs enfants. On a beau avoir fait mai 68 mais sur certains plans ça n'a pas évolué.
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2786
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: Le rôle du père

Message par Elia le Lun 11 Déc - 23:53

Oui Ringo j'ai connu un père  ( une famille  de type haute noblesse où je gardais les enfants ) qui rentrait de son boulot ( poste à très haut niveau )  et qui - sans le moindre sourire - palpait 2 secondes la tête de son fils de 7 ans
en lui disant :
alors mon fils   vous avez bien travaillé aujourd'hui  ?

et puis c'était tout ..
je me demande comment ce petit garçon s'est construit par la suite !!
avatar
Happy67
Admin
Admin

Messages : 5296
Date d'inscription : 27/06/2015

Re: Le rôle du père

Message par Happy67 le Mar 12 Déc - 10:09

@Elia a écrit:Oui Ringo j'ai connu un père  ( une famille  de type haute noblesse où je gardais les enfants ) qui rentrait de son boulot ( poste à très haut niveau )  et qui - sans le moindre sourire - palpait 2 secondes la tête de son fils de 7 ans
en lui disant :
alors mon fils   vous avez bien travaillé aujourd'hui  ?

et puis c'était  tout ..
je me demande comment ce petit garçon s'est construit par la suite !!

ça me fait penser à un collègue qui vouvoie ses parents. ça créé une sacrée distance...
avatar
Dosette
Super Papoteur
Super Papoteur

Messages : 582
Date d'inscription : 05/07/2017
Age : 31
Localisation : Touraine

Re: Le rôle du père

Message par Dosette le Mar 12 Déc - 15:19

J'ai un ami, il vouvoie ses parents et ses deux enfants le vouvoient mais alors ils sont d'une tendresse et plein de complicité tous. Il me semble que ça vient d'un jeu il y a très longtemps dans la famille.

J'ai aussi l'exemple d'une amie, elle appelle ses parents par leur prénom, chaque fois ça me fait bizarre mais pourtant avec son frère, ils sont super proches de leurs parents.

Moi je disais papa mais je me documentais sur les assassinats discrets. Je n'ai jamais réussi et dieu sait qu'il en a avalé des saloperies. Mais Oliv dirait que je n'y mettais pas tout mon coeur donc inconsciemment je ne voulais pas le tuer.
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3591
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Le rôle du père

Message par Psycholive le Mar 12 Déc - 18:22

Je ne sais pas Dosette... Les rapports conscients ou inconscients que nous entretenons avec notre père peuvent être tellement ambivalents parfois, pour ne pas dire toujours. Comme avec notre mère d'ailleurs.

Happy, je trouve que c'est très pertinent ce que tu évoques là ! Wink Dark Vador c'est le père de Luke, c'est aussi celui qui doit vaincre sa part d'ombre pour permettre à Luke d'exister ! Il y a plein de richesses symboliques dans cette saga, qui ne sont pas très différentes de celles des autres grands mythes d'ailleurs, on y retrouve à peu près les mêmes thèmes.

Ah moi j'ai toujours appelé mon père papa, et nous nous tutoyions. Depuis qu'il n'est plus de ce monde je ne vois plus les choses de la même manière, c'est souvent comme ça, on ne réalise certaines choses que bien après la perte d'un proche.

avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2786
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: Le rôle du père

Message par Elia le Mar 12 Déc - 18:54

Ma mère voulait qu'on  vouvoie  nos parents ( elle et mon père )
comme elle vouvoyait les siens ( je ne sais pas pourquoi car mes grands parents n'étaient pas du tout de la haute !)
mais elle n'avait pas compris que l'enfant marche par l'imitation
donc elle nous tutoyait et voulait qu'on la vouvoie

ça n'a jamais marché

je n'ai jamais appelé mes parents par leur prénom .
je suis contre les parents ne sont pas des potes

moi je disais papa  et maman pourtant pour ma mère distante et pas du tout affectueuse  cela aurait été mieux de l'appeler mère  .. et mon père, maître ", car possessif
et gere gourou de secte

et mais bon c'est le passé ...

enfin pas trop quand même .. je suis incapable d'aller sur leur tombe
(père DCD en 2001 - mère en 2013 )
avatar
Ringo94
Super Papoteur
Super Papoteur

Messages : 699
Date d'inscription : 14/07/2017
Age : 58

Re: Le rôle du père

Message par Ringo94 le Mar 12 Déc - 19:21

@Elia a écrit:Oui Ringo j'ai connu un père  ( une famille  de type haute noblesse où je gardais les enfants ) qui rentrait de son boulot ( poste à très haut niveau )  et qui - sans le moindre sourire - palpait 2 secondes la tête de son fils de 7 ans
en lui disant :
alors mon fils   vous avez bien travaillé aujourd'hui  ?

et puis c'était  tout ..
je me demande comment ce petit garçon s'est construit par la suite !!

Je dirais que ça ne touche pas que les gens de la noblesse mais souvent des cadres de direction ou bien du simple ouvrier alcoolique (ou l'inverse) qui se fichent de l'éducation de leurs enfants.

@Dosette, Elia et Happy67,

J'ai aussi connu ça le vouvoiement chez une famille de la haute-bourgeoisie. ça fait drôle d'impression mais cela a tendance à se perdre.
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 3591
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Le rôle du père

Message par Psycholive le Mer 20 Déc - 17:52

Le père "moderne", c'est selon moi le père qui a intégré des valeurs familiales et sociales plus "sensibles", c'est le père à l'écoute, sans la position autoritaire et la symbolique législative qu'on lui attribuait jadis. Alors évidemment cette observation est à nuancer, mais je pense que c'est une tendance  réelle. Cela n'a rien à voir non plus avec la sensibilité émotionnelle ou affective individuelle, je fais plutôt allusion à l'image du père en tant que "chef de famille". Notre société évolue, et les "rôles" de chacun(e) évoluent de concert.

Pour moi c'est plutôt une bonne chose, une société qui redistribue les cartes et surtout revient sur les stéréotypes jusque là très présents... Tant mieux ! Le père moderne ne semble plus intéressé par un rôle purement directif et législatif, qui était certes aussi aimant parfois, mais moins "sensibilisé" au relationnel peut-être ? Mais, je le répète, c'est une observation générale, pas une individualité.

Contenu sponsorisé

Re: Le rôle du père

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 19 Jan - 22:36