Papoter de tout

vous voulez discutez de tout et de rien en toute simplicité et en toute convivialité, alors rejoignez nous :)

Derniers sujets

» le post bonjour
par Norma Aujourd'hui à 8:27

» une vidéo amusante
par Norma Aujourd'hui à 8:27

» Une journée sans rire est une journée de perdue.
par Elia Hier à 23:52

» Que lisez-vous en ce moment ?
par Psycholive Hier à 23:22

» Manifestations
par Elia Jeu 17 Jan - 14:51

» happy birthday Olive
par Elia Mer 16 Jan - 0:41

» ça y est ! Je m'y suis mis...
par Happy67 Dim 13 Jan - 23:40

» Musique pop anglo-saxonne, électronique, trance, new-age…
par Happy67 Mer 2 Jan - 23:54

» Les bonnes résolutions 2018 que vous n'avez pas tenues...
par Happy67 Mer 2 Jan - 0:31

» Les techniques manipulatoires
par Psycholive Mar 25 Déc - 23:40

» Un ti cadeau pour ....
par Loba Jeu 20 Déc - 19:42

» Le travail, ce n'est pas la santé. Surtout à partir de 40 ans.
par Ringo94 Ven 7 Déc - 23:46

» Test ADN pour connaître nos origines
par Ringo94 Ven 7 Déc - 23:43

» Vos séries TV préférées...
par Elia Lun 3 Déc - 0:22

» La psychogénéalogie, quelle famille !
par Psycholive Jeu 29 Nov - 23:25

» Faut-il avoir peur des psys?
par Psycholive Jeu 22 Nov - 22:40

» Pop/électro entraînante
par Loba Mer 21 Nov - 19:31

» Les joies de l'hiver 2018
par Psycholive Mer 21 Nov - 0:35

» Bébés animaux attendrissants
par Psycholive Mer 21 Nov - 0:31

» Hommes : le compliment qu'ils n'oublieront jamais
par Loba Lun 19 Nov - 20:06

» Les films qui vous ont marqués.
par Ringo94 Dim 18 Nov - 19:10

» Une hôtesse de l'air allaite le bébé affamé
par Psycholive Sam 17 Nov - 23:36

» L’encens est un antidépresseur psychoactif
par Elia Sam 17 Nov - 0:47

» Pour Norma ...
par Loba Jeu 15 Nov - 20:14

» Les fans honorent Stan Lee
par Loba Jeu 15 Nov - 20:10

» le premier « Airbnb » pour hérissons
par Loba Jeu 15 Nov - 20:05

» Patate Brunch
par Sam Jeu 15 Nov - 16:56

» Jeux de mots parfaitement trouvés
par Psycholive Mer 14 Nov - 22:54

» Signes infaillibles que quelqu’un est amoureux de toi
par Psycholive Mer 14 Nov - 22:42

» La police de Dubaï commence à s’entraîner sur des motos volantes
par Loba Mer 14 Nov - 21:37

» Images droles
par Loba Mer 14 Nov - 21:33

» Les façons dont le corps humain pourrait changer sur Mars
par Sam Mer 14 Nov - 18:00

» L'Ouganda dévoile ses reines de beauté albinos
par Sam Mer 14 Nov - 17:51

» Musiques du monde
par Loba Mar 13 Nov - 20:30

» Signes qui montrent que ton corps a besoin de plus de calcium
par Loba Mar 13 Nov - 20:20

» Mangez 5 noix par jour
par Psycholive Lun 12 Nov - 22:33

» Le processus de fabrication d'argent
par Loba Lun 12 Nov - 19:53

» Constructions insolites
par Loba Lun 12 Nov - 19:45

» La colocation
par Loba Lun 12 Nov - 19:44

» Toutes sortes de belles fritures ...
par Sam Lun 12 Nov - 16:51

Nos partenaires


La dépression et ses conséquences

Partagez
avatar
Candy
Membres
Membres

Messages : 108
Date d'inscription : 16/11/2017
Localisation : sud ouest

La dépression et ses conséquences

Message par Candy le Dim 7 Jan - 22:25

Je sais que le sujet que j'aborde n'est pas gai. C'est promis mon prochain topic sera joyeux Very Happy

J'aimerais connaître votre opinion sur cette pathologie qu'est la dépression. Il y a, certes, la dépression réactionnelle liée à un ou des événements de vie graves (décès, divorce, perte d'emploi....) mais il y a aussi des dépressions chez les personnes qui ont "tout" pour être heureuses et qui sont inexpliquées.

Pensez-vous que des facteurs environnementaux, héréditaires, culturels puissent interagir dans le processus de dépression?

Je pense qu'une dépression "inexpliquée" masque une souffrance profonde qui peut ne pas être immédiatement remontée à la surface de la conscience. C'est à dire qu'il faut tout un processus de travail psychologique pour trouver l'origine d'une dépression "inexpliquée". Qu'en pensez-vous?
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4586
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Elia le Dim 7 Jan - 22:35

Bien sûr qu'il existe des dépressions qui viennent du métabolisme ..
c'est neurologique ..( faiblesse des connexions entre les neurones parc manque de sérotonine .. donc bien qq chose de physiologique )

parfois les dépressions réactionnelles se manifestent plus fort parce qu'il y a une prédisposition physiologique

des fois c'est le contraire la dépression physiologique fait germer plus fort plus vite les dépressions dites réactionnelles

les factueurs sont multiples peuvent s'additionner et l'avancée ces dernières années fut de le comprendre et soigner différemment

les antidépresseurs aident bcp ... mème s'il faut travailler avec les psy -chologues ou -chiatres
mais au moins ça soulage la douleur mentale qui est aussi insupportable que la douleur physique

je suis née ds un milieu dépressif et suis soignée pour dépression depuis ..pouh !!!
en fait je ne sas pas quand je suis passée de spectatrice de la dépression de mon père à la mienne

à 10 ans ? à 20 ans ??

comme tu le vois je connais le sujet presque par coeur ...





avatar
Loba
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2504
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 53
Localisation : Isère

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Loba le Dim 7 Jan - 22:53

Je suis convaincue qu'il peut y avoir une raison physiologique. Je ne connais pas trop la dépression moi même, ni vraiment dans mon entourage. Mais par contre, j'ai beaucoup rencontré d'autres pathologies de type hyperactivité, état borderline, asperger, psychose, et je sais que c'est assez incontrôlable pour ceux qui en sont atteint.

Le problème avec ce type de problème, c'est que quand on ne connais pas, on a tendance à croire qu'il suffit de faire attention, ou qu'il suffit de se secouer. C'est aussi ce que j'aurais tendance à me dire quand je vois quelqu'un qui est atteint de dépression. Parce que je ne sais pas du tout ce que ça peux faire dans la tête.

Alors que c'est pas si simple que ça, l'importance du rôle des neurotransmetteurs pour toutes ces pathologies est énorme, et il ne suffit pas de volonté pour remettre tout ça en place, c'est vraiment dû au mauvais fonctionnement d'un organe : le cerveau.

Par contre, autant on va accepter que le foi, l'estomac ne fonctionne pas correctement, autant pour le cerveau, ce n'est pas considéré comme une maladie, alors que le cerveau est un organe comme les autres !

Mais ça ne veux pas dire qu'il n'y a pas certaines personnes qui se complaisent là dedans, et qui ne souhaitent pas s'en sortir parce que ça mobilise l'attention de leur entourage...
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4586
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Elia le Dim 7 Jan - 23:13

Bien sûr que c'est un problème  de neurotransmetteurs

si la dépression se soignait seulement en " se secouant "   comment expliquer  que les antidépresseurs  changent radicalement l'humeur mais surtout la vision des choses   en qqs jours ! ?'

je l'ai expérimenté  ..
la 1º fois que j'en ai pris  ( je pleurais sans arrêt mème sans  savoir pourquoi  ...)
en qqs jours les choses que tu vois insurmontables  te paraissent soudain banales  et faciles !!
.. si c'est pas grâce à la chimie .. donc  bien physiologique  :  c'est quoi alors ?

C'est une maladie comme d'autres ont du diabète bein moi ça fait 25 ans que je me "pique " plus ou moins avec ma dose plus ou moins légère ( là depuis que je ne travaille plus je suis descendue à 1/4 tous les 2 jours .. plus bas là je ne vais plus du tout
là j'ai juste la tète hors de l'eau
comme la demie- vie de mon AD est de 36h ..ça permet quand même une période de 12h heures pour évacuer sans stocker ça va ..

le dangereux c'est de stocker les molécules pas trop naturelles ..
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4564
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 51
Localisation : Avignon

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Psycholive le Dim 7 Jan - 23:42

Je ne suis pas convaincu Elia. Pour moi il existe des causes plus profondes à la dépression, du moins à certaines formes de dépression. Je pense que la physiologie pure ne peut rendre compte de ce trouble, et qu'il existe des causes inconscientes profondes qu'il faut explorer pour aider certaines personnes. Je crois que la neurochimie montre les effets de certaines dépressions, pas leur(s) cause(s) réelle(s).

Pour une fois je vais défendre la psychanalyse ! Wink Je pense que les psychanalystes ont raison quand ils évoquent des origines profondes concernant la dépression. Là je fais allusion à des émotions refoulées, des vécus traumatiques, qui viennent provoquer cette pathologie de par leur persistance inconsciente. Je ne dis pas qu'il n'existe pas de dépression purement génétique ou neurochimique, mais pour moi nous touchons là aux limites de la médecine en matière de dépression.

Il existe des personnes qui ne parviennent pas à aller mieux, et ce malgré la prise de traitements. On peut conjecturer que ce sont les traitements qui sont inadaptés, certes, mais on peut aussi envisager que ce soit une méconnaissance des causes psycho émotionnelles inconscientes qui pose problème. Cela dit je ne suis pas psychiatre, je m'interroge.
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4586
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Elia le Lun 8 Jan - 12:18

mais l'un n'empêche pas l'autre  !

des traumatismes  et des émotions refoulées   peuvent aussi  interagir sur le métabolisme  

et vice versa  

la dépression doit donc être analysée   par plusieurs moyens   car elle peut avoir des causes différentes    qui ...s'accumulent ...

 le tout est de chercher aussi   quel est le point de départ  et remonter   le processus

ma dépression je pense vient en partie de :

génétique  ( père dépressif  depuis l'enfance ..)
traumas   (  plusieurs mal digérés )
stress   ds la famille  (  bcp de violence   physique ou verbale )
stress au boulot  ( destructeur à fond )
plus sûrement
une aptitude  perso à  l'inadaptabilité  à la vie

perso je peux prendre triple dose d'AD - chnager de vie de pays de tout
.. ça n'ira jamais
donc en effet la psychanalyse/ psychologie est importante bien sûr
importante cela m'aide mais cela ne règle rien dans le fond
juste la survie

et peut-être que heureusement sinon cela veut dire que l'on peut transformer un individu de A à Z


celui qui me connaît me limite
celui qui me comprend me domine
celui qui me définit me tue


donc tout chnager c'est tuer la personne non

la psychanalyse les médocs peuvent aider mais ils ne font pas d'une personne une autre et heureusement
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4564
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 51
Localisation : Avignon

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Psycholive le Lun 8 Jan - 14:06

Tout à fait Elia, ils ne font que révéler ce qui est déjà présent, en quelque sorte.

C'est ce que je disais à une amie très dépressive, qui m'avait dit avec une certaine nostalgie et tristesse dans la voix qu'elle n'avait pas toujours été aussi taciturne, pessimiste... Elle se rappelait de sa jeunesse enjouée, celle d'une adolescente insouciante et gaie. Alors je lui expliquai que cette adolescente gaie et heureuse de vivre existait toujours en elle, que cette partie de sa personnalité n'avait pas disparu, mais qu'elle "attendait" des jours propices. C'est une vision que l'on peut contester bien sûr, mais je pense qu'il était important que je lui dise cela.

Je crois que c'est particulièrement vrai dans le cas de la dépression. Evidemment c'est mon point de vue, je n'ai pas les compétences pour avancer quoi que ce soit en la matière. Mais je crois vraiment qu'il existe toujours une dimension authentique en nous qui perdure au delà des troubles.
avatar
Loba
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2504
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 53
Localisation : Isère

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Loba le Lun 8 Jan - 14:10

Je crois aussi que les 2 causes s’entremêle. Il est probable aussi que les traumas de la vie n'ait pas les mêmes effets sur une personne qui a des prédispositions ou pas.
La même expérience de vie n'aura pas le même effet sur quelqu'un qui a ses neurotransmetteurs qui buggent ou pas.

car il ne faut pas oublier qu'il y a des personnes qui n'ont jamais eu de problèmes dans la vie et qui sont en dépression quand même. Et d'autres qui font preuve de grande résilience dans des situations extrêmes.

Personnellement, j'ai traversé des périodes vraiment difficiles, et il m'est arrivé parfois d'aller voir mon doc parce que c'était trop dur. Il m'est arrivé d'avoir des anxiolytiques très ponctuellement pour passer le cap. Une fois le doc a insisté pour que je prenne des antidépresseurs... mais ça a tellement changé ce que j'avais dans ma tête que j'ai arrêté au bout d'une semaine !
Je me suis reposée et j'ai pu reprendre les choses en main et mener mon combat du moment !

mais on n'est pas tous égaux face à ça, comme pour tout le reste, et ce n'est pas juste une question de volonté.
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4564
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 51
Localisation : Avignon

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Psycholive le Lun 8 Jan - 14:19

Non ce n'est pas toujours une question de volonté en effet. C'est même rarement une question de volonté selon moi, car je pense que les troubles sont majoritairement inconscients et que pour les résoudre il faut parfois creuser profondément dans certaines problématiques. Mais parfois un changement de comportement et/ou de regard sur sa vie peut aider.

C'est vrai que chaque personne est unique devant ce trouble, comme devant tous les troubles d'ailleurs. C'est ce à quoi les médecins et
autres psychothérapeutes doivent faire face, c'est à dire une unicité qui est à la fois une chance, une source d'enrichissement humain, et un problème car chaque dépression est unique, et ne ressemble à aucune autre, sinon dans ses grandes lignes.

La complexité du psychisme est telle que tout est interconnecté, on évoque même une influence possible (pour ne pas dire certaine) du microbiote intestinal sur le trouble dépressif !
avatar
Norma
Admin
Admin

Messages : 7184
Date d'inscription : 12/02/2015
Age : 43

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Norma le Lun 8 Jan - 18:01

si c'était une question de volonté ça serait trop facile, et plus facile à y faire face, malheureusement on est dans une spirale qui n'a pas de fin, on tourne en rond, jusqu'à ce que les médocs commencent à faire effet, à ma première depression j'ai cru que j'allais mourir, je ne comprenais pas que je n'arrivais pas à remonter, je voulais juste mourir pour que ça s'arrête tout simplement, et quand vous allez mieux, c'est là qu'on voit qu'on était pas dans son état normal et que c'était vraiment con de vouloir mourir,
la pire chose dans ces moments là, c'est que vos proches ne comptent plus, et ne peuvent non plus pas faire grand chose, c'est une saleté de maladie


_________________
avatar
Loba
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2504
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 53
Localisation : Isère

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Loba le Lun 8 Jan - 18:13

Je me souviens m'être un peu disputée avec quelqu'un sur un forum car je pensais que les douleurs psychologiques et morales sont parfois pire que les douleurs physiques. J'en suis convaincue !
avatar
Norma
Admin
Admin

Messages : 7184
Date d'inscription : 12/02/2015
Age : 43

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Norma le Lun 8 Jan - 18:17

je suis d'accord avec toi loba, ça passe plus vite une douleur physique


_________________
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4564
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 51
Localisation : Avignon

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Psycholive le Lun 8 Jan - 21:48

@Loba a écrit:Je me souviens m'être un peu disputée avec quelqu'un sur un forum car je pensais que les douleurs psychologiques et morales sont parfois pire que les douleurs physiques. J'en suis convaincue !

Oui je le crois aussi Loba. Un exemple : une personne qui a souffert durant ses jeunes années à cause d'un physique perçu comme disgracieux (je dis bien perçu, la subjectivité) et qui plus tard transforme cette douleur de l'apparence en véritable souffrance psychique. Sa dépression vient essentiellement de l'image qu'elle a renvoyée selon moi, et il me semble que soigner ce type de détresse exige que la personne retrouve le respect de ce qu'elle est, dans son entièreté, son unicité. Ce n'est pas toujours facile, et l'aide n'est pas malvenue.
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4586
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Elia le Lun 8 Jan - 22:07

j'ai vécu à une époque un truc qui a provoqué une douleur psychologique comme je ne savais pas que cela existait c'était comme avoir envie de vomir par le cerveau
je ne souhaite ça à personne

même si les psy ne peuvent pas tout
faut essayer
des fois on est déçu mais des fois on se dit :
" mais pourquoi je n'ai pas démarré cette aide avant !!"
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4564
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 51
Localisation : Avignon

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Psycholive le Lun 8 Jan - 22:17

Oui Elia, parfois on peut trouver une méthode et une approche qui va nous libérer, vraiment !
Quand j'ai vécu mon expérience émotionnellement douloureuse il y a sept ans, j'ai eu recours à l'EMDR, et cela m'a bien aidé ! Par la suite j'ai compris que le fait de pratiquer cela m'avait permis de libérer autre chose...

C'est une méthode qui est encore mal connue, mais apparemment on obtient de bons résultats avec. Je perçois notre être comme un tout cohérent, dont chaque partie communique et interagit avec les autres. Rien d'original là-dedans vous me direz ! Wink Mais je crois que l'on ne soupçonne pas l'importance de cette idée, qui à mon sens va bien au-delà des mots. Les effets de ces mots et de certaines méthodes vont très loin, probablement.

La dépression, est-ce une souffrance psychique ou physique ? Les deux sans doute ! Mais dans quelles proportions l'une agit-elle sur l'autre ? Tout le débat porte sur cela, la part de psychologique et la part de biologique. Mais peut-on les dissocier ? De nos jours on entend parler de ces méthodes qui combinent corps et pensée, peut-être parce qu'elles nous permettent de faire des liens entre ces parties de nous-même que nous pensions différentes les unes des autres ?
avatar
Loba
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2504
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 53
Localisation : Isère

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Loba le Lun 8 Jan - 22:25

Toutes les méthodes peuvent être bonnes à condition qu'elle nous conviennent, il suffit de trouver la bonne et ce n'est pas si compliqué que ça.

Ce qui est compliqué, je crois, est plus en amont : le fait de décider de changer quelque chose, d'essayer d'aller mieux ou de se débarrasser de ses démons. Bien souvent cette démarche ne se fait pas, ou ne se fait que superficiellement (on dit qu'on veut, mais au fond de soi on pense qu'on ne le mérite pas, ou on est convaincu que ça ne sert à rien, par exemple), et là par contre, aucune méthode ne peux marcher.
Le problème avec la dépression, c'est que cela empêche cette démarche de se faire.

Ce qui compte, c'est l'intention. A partir de là, le plus gros du boulot est presque fait !
avatar
Happy67
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 6267
Date d'inscription : 27/06/2015

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Happy67 le Lun 8 Jan - 22:46

@Psycholive a écrit:Un exemple : une personne qui a souffert durant ses jeunes années à cause d'un physique perçu comme disgracieux (je dis bien perçu, la subjectivité) et qui plus tard transforme cette douleur de l'apparence en véritable souffrance psychique. Sa dépression vient essentiellement de l'image qu'elle a renvoyée selon moi, et il me semble que soigner ce type de détresse exige que la personne retrouve le respect de ce qu'elle est, dans son entièreté, son unicité. Ce n'est pas toujours facile, et l'aide n'est pas malvenue.

Roooh, mince ! ça me rappelle quelqu'un que je connais bien !
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4586
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Elia le Mar 9 Jan - 0:22

@Loba a écrit:
Ce qui est compliqué, je crois, est plus en amont : le fait de décider de changer quelque chose, d'essayer d'aller mieux ou de se débarrasser de ses démons. Bien souvent cette démarche ne se fait pas, ou ne se fait que superficiellement (on dit qu'on veut, mais au fond de soi on pense qu'on ne le mérite pas, ou on est convaincu que ça ne sert à rien, par exemple), et là par contre, aucune méthode ne peux marcher.
Le problème avec la dépression, c'est que cela empêche cette démarche de se faire.

Ce qui compte, c'est l'intention. A partir de là, le plus gros du boulot est presque fait !

C'est tout à fait ça ..la dépression c'est justement ne pas pouvoir demander , accepter l'aide qui nous conviendrait !!
c'est à mon avis là le plus douloureux et le gros handicap
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4586
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Elia le Mar 9 Jan - 0:25

@Psycholive a écrit:Oui Elia, parfois on peut trouver une méthode et une approche qui va nous libérer, vraiment !
Quand j'ai vécu mon expérience émotionnellement douloureuse il y a sept ans, j'ai eu recours à l'EMDR, et cela m'a bien aidé ! Par la suite j'ai compris que le fait de pratiquer cela m'avait permis de libérer autre chose...

oui toutes les méthodes ne conviennent pas à tous
moi la sophrologie ça ne me va pas .. je suis incapable de relaxer mon cerveau ..le corps ça va mais la tête impossible pire ça m'énerve !!

je travaille avec une sophrologue ET psychologue mais principalement elle travaille la psychologie la PNL c'est ce qui me convient .. la relaxation sophro on a essayé
rien à faire

l'EMDR c'est les mouvements des yeux c'est ça ? scratch

je ne sais rien sur ce sujet ..

avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4564
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 51
Localisation : Avignon

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Psycholive le Mar 9 Jan - 16:22

Oui Elia, enfin, c'est l'une des méthodes associées à l'EMDR, car on peut aussi travailler sur l'audition je crois, même le kinesthésique (le toucher).

De nos jours il existe des quantités de méthodes en psychothérapie, associées aux médicaments ou pas, cela dépend de l'indication. Moi j'ai effectivement eu recours à l'EMDR mais en parallèle je prenais un anxiolytique ! Donc plusieurs effets se sont combinés... Cela dit je n'étais pas dépressif, le problème était différent. Quoi que ! On peut trouver des traces de troubles dépressifs dans des expériences anciennes, finalement la dépression n'est jamais loin selon moi ; en tous cas elle peut se trouver dans d'autres troubles qui en apparence ne sont pas dépressifs, c'est que l'on appelle une dépression masquée.
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4586
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Elia le Mar 9 Jan - 18:28

Tout à fait  ..  
moi elle n'est pas masquée  en tous cas .. c'est une lutte quotidienne

j'avoue que quand une angoisse arrive   je sors sur ma terrasse fumer une clop et regarder la magnifique vue que j'ai .. ça passe
ça m'aide   même si je sais que c'est destructeur ..

avec les orages et la neige pas loin je suis encore plus sensible  ...

les AD  le problème   c'est que ça enlève les émotions   les mauvaises mais les bonnes aussi  

je suis devenue insensible à la musique à l'Art aussi apr exemple
avatar
Loba
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2504
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 53
Localisation : Isère

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Loba le Mar 9 Jan - 18:57

@Elia a écrit:

les AD  le problème   c'est que ça enlève les émotions   les mauvaises mais les bonnes aussi  

je suis devenue  insensible à la musique à l'Art aussi  apr exemple

Oui c'est ça, c'est ce que j'ai constaté la semaine ou j'en ai pris, j'ai trouvé ça tellement horrible !
avatar
Candy
Membres
Membres

Messages : 108
Date d'inscription : 16/11/2017
Localisation : sud ouest

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Candy le Mar 9 Jan - 21:46

J'ai lu avec attention tout vos échanges en mon absence sur le sujet que j'ai posté.

Je suis d'accord que les effets secondaires des anti-dépresseurs ne sont pas souhaitables.

Par ailleurs, je pense qu'un anti-dépresseur soigne la conséquence, c'est à dire les symptômes de la maladie dépressive mais pas la cause de la maladie.

De plus, certains effets secondaires des anti-dépresseurs peuvent entraîner des actes insensés chez les personnes bi-polaires ou souffrantes de certaines "formes" de dépression.

Et puis il y a le côté addictif qui est reconnu pour les anxiolitiques alors qu'il ne l'est pas pour les anti-dépresseurs. Or, j'ai remarqué que certaines molécules, même si elles ne sont pas reconnues addictives pouvaient entraîner une nécessité de consommation croissante.

Au delà, j'ai même constaté que l'arrêt total de certaines molécules pendant de très longues périodes pouvaient entraîner à l'occasion d'une prise occasionnelle des effets très puissants. Cela tendrait à prouver qu'il y a des phénomènes physiologiques d'accoutumance.
Il est bien évident qu'une expérience personnelle reste une expérience "marginale". A chacun ses "croyances".
avatar
Loba
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2504
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 53
Localisation : Isère

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Loba le Mar 9 Jan - 21:52

Il est certain que les effets secondaires ne sont pas négligeables. Mais ça reste une solution quand le bénéfice est supérieur à l'effet secondaire néfaste.

Mais cela reste quand même une question d'évaluation personnelle.
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4586
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Elia le Mar 9 Jan - 23:04

J'ai en effet toujours entendu dire que les anxiolytiques  genre Lexomil étaient plus néfastes  que les AD

la j'en suis à un quart  tous les 2 jours  .. j'ai juste la tète hors de l'eau  et puis quand même l'aide de plus de 10 ans de travail avec ma psychologue .. ça porte un peu ses fruits tout de même

quand on  est très mal  ça reste oui une solution pour ne pas déraper  

j'a commencé à en prendre en 1992  .. j'ai arrêté 3 ans  après avoir baissé  de un demi à rien sur 2 ans .. à la fin je prenais des miettes  et puis en 2011   à cause de mon administration ( la gestion d e mon dossier  de maladie longue durée  et d´pert en retraite   l'EN m'aura tout fait à cette période  ..) j'ai repris un demi par jour   et la clop !! après avoir vu le toubib du Rectorat  ( un comble )

j'espère arriver à arrêter encore mais   je programme ça sur des années  ..
j'ai un coup' coup' médicament  qui me permet de couper un comprimé en 8  ..

Contenu sponsorisé

Re: La dépression et ses conséquences

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 19 Jan - 15:31