Papoter de tout

vous voulez discutez de tout et de rien en toute simplicité et en toute convivialité, alors rejoignez nous :)

Derniers sujets

» Signes qui montrent que ton corps a besoin de plus de calcium
par Elia Aujourd'hui à 0:51

» le post bonjour
par Elia Aujourd'hui à 0:42

» Musiques du monde
par Elia Aujourd'hui à 0:27

» Mangez 5 noix par jour
par Psycholive Hier à 22:33

» Pop/électro entraînante
par Loba Hier à 20:08

» Le processus de fabrication d'argent
par Loba Hier à 19:53

» Signes infaillibles que quelqu’un est amoureux de toi
par Loba Hier à 19:48

» Constructions insolites
par Loba Hier à 19:45

» La colocation
par Loba Hier à 19:44

» Une journée sans rire est une journée de perdue.
par Elia Hier à 17:58

» Musique pop anglo-saxonne, électronique, trance, new-age…
par Elia Hier à 17:25

» Toutes sortes de belles fritures ...
par Sam Hier à 16:51

» Choses vivantes les plus grandes que l’on pouvait trouver sur Terre
par Sam Hier à 16:37

» La psychogénéalogie, quelle famille !
par Psycholive Hier à 15:20

» Faut-il avoir peur des psys?
par Psycholive Dim 11 Nov - 22:56

» Test ADN pour connaître nos origines
par Elia Dim 11 Nov - 22:25

» Les films qui vous ont marqués.
par Ringo94 Dim 11 Nov - 21:54

» Offrir et recevoir des cadeaux
par Elia Dim 4 Nov - 15:31

» Norma et Elia : arrêt du tabac
par Norma Jeu 1 Nov - 10:12

» Si c'était à refaire ?
par Psycholive Mer 31 Oct - 23:07

» Un ti cadeau pour ....
par Loba Lun 29 Oct - 18:23

» Manifestations
par Happy67 Lun 29 Oct - 16:56

» Vos séries TV préférées...
par Loba Ven 26 Oct - 19:53

» Comprendre le vécu subjectif de contact avec un défunt
par Elia Mar 23 Oct - 0:50

» Qu’est ce qu’une NDE ou mort imminente ?
par Elia Mar 23 Oct - 0:48

» Rencontrer notre ombre
par Psycholive Lun 22 Oct - 21:27

» Pour elles...
par Loba Mar 9 Oct - 15:59

» Le travail, ce n'est pas la santé. Surtout à partir de 40 ans.
par Elia Sam 6 Oct - 15:05

» La médiumnité
par Elia Dim 30 Sep - 12:45

» le post bonjour
par Psycholive Mer 26 Sep - 17:57

» Les anxieux qui cogitent tout le temps sont en réalité des génies
par Loba Ven 21 Sep - 18:35

» Voyager !
par Ringo94 Dim 16 Sep - 23:04

» La chérophobie est la peur du bonheur
par Elia Sam 15 Sep - 15:40

» J'aime dormir ...
par Ringo94 Sam 15 Sep - 1:06

» Le ventre qui pense, et panse !
par Happy67 Mer 12 Sep - 0:41

» Jain et son style
par Psycholive Dim 9 Sep - 14:58

» You know what ? I'm HAPPY
par Loba Mer 5 Sep - 19:13

» Le principe de réalité
par Psycholive Dim 2 Sep - 12:14

» L'Hypnose musicale
par Elia Lun 27 Aoû - 12:17

» Anniversaire Loba
par Loba Dim 26 Aoû - 14:35

Nos partenaires


Faut-il avoir peur des psys?

Partagez
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4465
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Faut-il avoir peur des psys?

Message par Elia le Sam 10 Nov - 23:40

Moins souffrir et mieux profiter des aspects positifs de la vie



Les psychothérapeutes ont mauvaise réputation.

On les soupçonne d’avoir des « théories fumeuses ». D’aggraver les difficultés des gens.

D’être, eux-mêmes, empêtrés dans des tracas personnels : « À quel titre se permettent-ils de donner des conseils aux autres ?? »

Pire, on soupçonne facilement les gens qui vont chez un psy d’être déséquilibrés. « S’il a besoin d’un psy, c’est qu’il ne va pas bien dans sa tête !! »



mais ce sont des préjugés.


Les choses sont plus simples et beaucoup plus positives que cela.
Le psychothérapeute aide ses patients à moins souffrir

Les psychothérapeutes sont des personnes qui se consacrent à aider leurs patients à moins souffrir dans la vie, et à connaître plus d’expériences positives.

Décident-ils à votre place de ce que vous devez faire ? Pensent-ils qu’ils se débrouilleraient mieux que vous, à votre place ?

Non.


Les psychothérapeutes sont des personnes comme les autres. Ils ont souvent des vies compliquées, eux aussi. Ils ont autant de chances que n’importe qui d’avoir raté leurs études, d’avoir été licenciés, d’avoir divorcé, connu des difficultés avec leur famille, leurs enfants, des deuils difficiles, fait des bêtises…

Ils n’imposent pas leurs choix, leurs opinions, ni leurs valeurs.

Leur rôle est seulement de vous écouter. Vous écouter pour comprendre ce qui est important pour vous, douloureux pour vous, et vous aider à prendre les décisions que vous souhaitez prendre.

Et c’est déjà énorme !
Les questions les plus importantes pour notre vie sont souvent en suspens

Le métier du psychothérapeute est de vous tendre une oreille bienveillante.
Il vous donne l’occasion de vous exprimer.

Il vous permet d’être écouté par quelqu’un qui ne vous juge pas, qui ne se sert pas contre vous de ce que vous avez dit. Ce n’est pas si courant dans la vie !

En nous permettant de nous exprimer, il nous aide à répondre aux questions qui nous tourmentent :
- Pourquoi les autres ne m’aiment-ils pas ? Pourquoi sont-ils méchants ? Pourquoi est-ce que j’échoue dans tout ce que j’entreprends ? Pourquoi suis-je trop gros ? Pourquoi suis-je si timide ? Et y a-t-il quelque chose que je puisse faire ?
À quoi bon « parler dans le vide » ??

On peut se demander à quoi cela peut bien servir pour le patient de « parler dans le vide ».

Justement, ce n’est pas le cas.

Il est très différent de parler seul dans une pièce et d’être en présence d’une personne, même silencieuse.

C’est vrai qu’il y a là quelque chose de mystérieux. Mais se savoir écouté nous force à mettre de l’ordre dans nos idées et de la cohérence dans nos propos. Cela permet de réfléchir plus facilement que lorsque nous sommes seuls et que les idées se bousculent dans notre tête.

Chez le psychothérapeute, on ne parle pas dans le vide. On parle avec une personne qui nous écoute, et cela fait toute la différence.

Par exemple, un homme va dire à son psychothérapeute :
- « Docteur, je ne supporte plus ma femme, je la hais, j’ai envie de la tuer !! »
Ça y est ! Les paroles terribles sont sorties. Elles sont là. Ni lui ni le psychothérapeute ne peuvent les ignorer. Les deux personnes sont un peu abasourdies. Mais l’homme se rend compte qu’il est allé trop loin.

Il cherche à préciser ce qu’il a voulu dire :
« Enfin, attendez, je voulais dire que, parfois, je hais ma femme. Dans certains moments, elle m’énerve, quand par exemple elle ne veut pas me dire ce qu’elle veut. Ma mère faisait toujours ça. Cela rendait mon père fou. Cela faisait souffrir toute la famille, pour être franc. Cela rendait même ma mère folle ! C’était une personne douce, mais elle était pleine de rancune.
Au moins, ma femme n’est pas comme ma mère. Pas du tout. Enfin, je veux dire, ma femme communique beaucoup mieux que ma mère, mais cela m’énerve vraiment quand elle ne le fait pas, parce que ma mère nous torturait à toujours jouer les martyrs. Cela m’affectait profondément. Et peut-être que je surréagis un peu quand ma femme fait la même chose. Et, en fait, je réagis comme mon père. Mais en fait, cela n’a rien à voir avec ma femme !!! »

C’est juste un exemple fictif, bien sûr. Mais le fait est que, fréquemment, le discours du patient évolue, se déplace, pour révéler, après quelques heures, le véritable « problème ».

Et le psychothérapeute n’a rien fait d’autre qu’écouter !


Pourquoi parler nous aide


Parler nous permet de réfléchir, d’analyser nos échecs et nos réussites.

Analyser nos échecs est très important pour avancer dans la vie : cela nous permet de comprendre ce qui s’est mal passé et, dans la mesure du possible, d’éviter de refaire les mêmes erreurs.

Comprendre nos réussites, ce à quoi nous sommes bons, nous aide à choisir les activités qui nous conviennent le mieux.
Comment améliorer notre vie ?

Nous voudrions que notre vie soit « meilleure ». D’accord.

Mais que signifie concrètement « meilleure » pour vous ? Qu’est-ce qui vous plaît vraiment ? Quelles sont les choses que vous souhaitez éviter autant que possible ?



Le psychothérapeute vous aide à prendre un temps pour explorer tout cela. Il vous aide à mettre de l’ordre dans vos pensées, vos désirs, écarter les peurs inutiles, ou prendre en compte les dangers que vous aviez ignorés.

Le psychothérapeute dialogue avec vous pour vous permettre de déterminer ce que vous voulez. Ce qui constitue un progrès pour vous, et ce qui constitue une régression pour vous.

Quel est votre objectif ? Où voudriez-vous être dans un an ? Si tous vos désirs pouvaient être satisfaits, si vous pouviez avoir « une vie de rêve », en quoi cela consisterait-il pour vous ?

Ce travail est très important.

Répondre à ces questions vous permet d’orienter votre vie selon vos besoins et désirs profonds. Vous pouvez ainsi construire une existence qui vous convienne mieux, ce qui vous rendra plus heureux.


extrait de
La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
avatar
Loba
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2430
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 53
Localisation : Isère

Re: Faut-il avoir peur des psys?

Message par Loba le Dim 11 Nov - 11:35

C'est un bel article, simple et positif.
C'est évident, l'image du psy fait souvent peur, je pense que c'est pour 2 raisons :
Tout d'abord une crainte ancienne d'être catalogué comme "fou". Ce n'est pas si ancien qu'on s'accorde le droit d'aller voir un psy sans cette crainte.
Et aussi le fait que face à un psy, on sait qu'on va être un peu obligé d'aller chercher au fond de soi des choses qu'on n'a pas forcément envie de voir, cela entraîne un réflexe de fuite.

Mais c'est aussi vrai qu'il y a des mauvais psy, ou des personnes qui se sont orientés vers cette voie pour de mauvaises raisons.

L'image du psy est en tout cas encore à ajuster dans l'imagerie populaire. Il n'y a pas su longtemps, je parlais à quelqu'un de notre psychologue du travail qui n'arrive pas à arrêter de fumer, on m'a répondu : "ah ben bravo, pour une psy !"
Comment ça ? parce qu'elle est psy, elle devrait être être parfaite ? quelle étrange idée !
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4486
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Faut-il avoir peur des psys?

Message par Psycholive le Dim 11 Nov - 12:50

Evidemment je ne pouvais passer à côté d'un tel sujet ! Vous vous en doutiez. Wink

Merci Loba ! Tu fais bien de le préciser, car c'est très important. Une partie de la population pense effectivement qu'un(e) psy se doit d'être irréprochable, immaculé(e), sans peur et sans reproche. Or, c'est un être humain, et à ce titre il ou elle peut être touché(e) par les difficultés que connait l'ensemble de la population, avec un nuance essentielle toutefois, c'est que le (ou la) psy sera conscient(e) de ses difficultés, y compris celles qui sont nettement moins conscientisées. Les psys se poseront des questions sur eux-mêmes et utiliseront leur savoir théorique et empirique pour travailler...
En gros, j'ai des défauts mais je le sais, et je me soigne !
Wink

Je suis d'accord avec toi Loba, l'image du psy est à revaloriser. Mais c'est aussi à cause, paradoxalement, du grand choix thérapeutique que l'on trouve sur le marché ! En effet, je pense que les gens finissent par se dire :"Il y a trop de méthodes, trop de praticiens, et la qualité doit s'en ressentir !" ce qui n'est d'ailleurs pas tout à fait faux, et qui justifie que l'état légifère sur ces questions (ce qu'il a fait en 2010). Mais du coup il faut se renseigner et prendre conscience que les psys ce sont surtout des psychologues et des psychiatres (essentiellement), des gens diplômés et fiables, qui ont beaucoup à apporter aux gens. Non pas que les "autres" ne soient pas compétents, mais il faut bien informer la population sur les pratiques et leur "pertinence", voire leur efficacité. Il existe de très bons livres et de très bonnes revues pour cela, notamment.

Bien sûr que des charlatans, des gens peu motivés ou qui n'ont pas suffisamment réglé leurs conflits psychiques perso existent, mais ils ne doivent pas cacher le fait que la profession de psy est une profession majoritairement positive, utile, et compétente ! Je l'admets, personnellement je "valide" surtout les psychologues et les psychiatres, parce que malgré ce que l'on peut dire, ils restent les VRAIS pros du métier, du fait de la rigueur de leurs études et du sérieux (généralement) de leur motivation.

Alors que si j'exerce je ne serai pas psychologue ! Et encore moins psychiatre, mais je serai psychopraticien, ce qui ne m'empêchera pas d'être motivé et honnête, mais ça les gens ne sont pas censés le savoir, n'ayant pas de formation universitaire je pourrai concevoir qu'ils se disent :"A t-il les compétences nécessaires pour s'occuper de mon problème ?"...
Il existe de très bonnes formations privées selon moi, mais je crois que le problème n'est pas tant la formation et son contenu, mais le sérieux et l'implication avec lesquelles la personne va s'y engager. Aimer l'humain, la communication, faire preuve d'empathie et parfois de compassion (en faisant attention aux divers phénomènes inconscients qui peuvent interférer, d'où l'intérêt de la formation théorique et de l'auto-analyse), avoir des qualités d'écoute, etc.

Et ça c'est l'apanage du "bon psy", quel qu'il soit. C'est absolument vrai Loba, cette idée que les psys sont, selon certaines personnes, un peu "réservés" à celles et ceux qui montrent quelques signes de "folie", mais bien sûr c'est un immense cliché, et qui contient des idées fausses. Je crois que dès lors que l'on éprouve des difficultés psychologiques, il n'y a pas de mauvaises raisons d'aller consulter un psy ! Mais c'est vrai, certaines personnes ne peuvent franchir le pas du fait de "résistances" plus ou moins conscientes, alors que d'autres vont facilement franchir le pas, et sont prêts à travailler sur elles...

Au fait, ma formation en PNL avance bien, je suis content !
avatar
Norma
Admin
Admin

Messages : 7160
Date d'inscription : 12/02/2015
Age : 42

Re: Faut-il avoir peur des psys?

Message par Norma le Dim 11 Nov - 19:18

contente pour toi olive, on y croit tous, bon courage pour la suite de ta formation


_________________
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4465
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: Faut-il avoir peur des psys?

Message par Elia le Dim 11 Nov - 21:36

ceux qui pensent que consulter c'est pour les fous devraient être les 1º à consulter

contente olive que ta formation avance bien

avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4486
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Faut-il avoir peur des psys?

Message par Psycholive le Dim 11 Nov - 22:18

Merci Norma et Elia !

Oui la PNL semble me correspondre davantage... C'est tellement riche, et cela me servira beaucoup dans ma pratique.
avatar
Loba
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 2430
Date d'inscription : 01/07/2017
Age : 53
Localisation : Isère

Re: Faut-il avoir peur des psys?

Message par Loba le Dim 11 Nov - 22:41

Je sais que tu dois être très pris, mais c'est un sujet qui m’intéresse, si tu as le temps de venir en parler, ça sera bien volontiers !
avatar
Elia
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4465
Date d'inscription : 30/03/2017
Localisation : Entre terre et soleil

Re: Faut-il avoir peur des psys?

Message par Elia le Dim 11 Nov - 22:54

la PNL m'a bcp aidée quand j'étais prof :
des techniques concrètes à appliquer quand je recevais des parents d'élèves agressifs
avatar
Psycholive
Champion de Papotage
Champion de Papotage

Messages : 4486
Date d'inscription : 05/11/2015
Age : 50
Localisation : Avignon

Re: Faut-il avoir peur des psys?

Message par Psycholive le Dim 11 Nov - 22:56

@Loba a écrit:Je sais que tu dois être très pris, mais c'est un sujet qui m’intéresse, si tu as le temps de venir en parler, ça sera bien volontiers !

Bien sûr avec plaisir Loba, je n'y manquerai pas.

Contenu sponsorisé

Re: Faut-il avoir peur des psys?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 13 Nov - 17:04